Sébastien Spagnolo

Interview de l'auteur

Nom : Spagnolo
Prénom : Sébastien
Date et lieu de naissance : né en 1977 à Béziers
Lieu de vie : Hérault
Métier : Illustrateur, animateur, auteur
Site internet : http://www.sebolo.com

Pourriez-vous vous présenter, en quelques mots ?

Je suis né au bord de la mer et j'ai vécu non loin d’un port durant les sept premières années de mon enfance. Les embruns, les navires étrangers, la faune sous marine qui se dévoile le long des quais, ont très tôt attisé en moi le goût de raconter des histoires et partager des univers. Le dessin a été le vecteur par excellence pour exprimer tout cela et ce depuis que je suis en âge de tenir un crayon.
Aujourd’hui le plaisir de raconter et inviter l’autre au voyage ne m’a pas quitté, j’en ai d’ailleurs fait mon métier.

Une phrase qui vous caractérise

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.
Confucius

Quel est votre parcours ?

Mon parcours post Bac est assez chaotique. J’ai fait une année aux beaux-arts, quelques mois à la faculté d’arts plastiques, quelques mois à l’école d’architecture. Et c’est au cours de ces derniers mois que j’ai su ce que je voulais faire : raconter des histoires.

En même temps je découvre l’école des Gobelins à Paris. Après ma formation aux Gobelins, je travaille dans le dessin animé. Mais me sentant à l’étroit dans ce domaine, je décide d’arrêter pour me lancer dans l’illustration et la bd. Je fais des petits boulots tout en continuant à envoyer des dossiers aux différents éditeurs. C’est aussi à ce moment que je rencontre JC Deveney qui débute sa carrière de scénariste avec qui on monte un projet, auquel l’un d’entre eux nous répond favorablement.

A partir de là tout s’enchaîne comme par magie... me voilà lancé.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Tim Burton, Ronald Searle, Quentin Blake, Sempé …

Quel est votre style, comment le décririez vous ? A quoi le reconnaît-on ?

Il m’est difficile de définir mon style car c’est l’histoire que j’illustre qui appelle un style graphique plutôt qu’un autre. Cependant malgré les différents styles que je peux avoir, bien souvent certains trouvent un trait d’ union entre eux. Peut-être une sorte de sensibilité commune qui les lie ?

Un visuel qui vous définit ?

Oeuvre(s) chez Editions SYEL

« L’Ogre qui ne savait pas lire »,  « Les aventures de Tilou » sont mes premiers albums jeunesse en tant qu’auteur et illustrateur.

Je renoue avec le plaisir de créer «  sans filtre » comme quand j’étais enfant, des histoires qui font, je l’espère, voyager le lecteur. En délivrant en prime un petit message, sans être moralisateur ou donneur de leçon, qui peut donner des clefs à l’enfant pour mieux appréhender le monde qui l’entoure. C’est du moins mon ambition.