Sébastien Miro

Interview de l'auteur

Nom : Miro
Prénom : Sébastien
Date de naissance : 14 juillet 1975 à Béziers (34)
Lieu de vie : Pézenas
Métier : Auteur, metteur en scène, comédien
Site internet : http://www.sebastien-miro.com
Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/sebmiro

Pourriez-vous vous présenter, en quelques mots ?

Né d’un père fonctionnaire et d’une mère fonctionnelle, le petit Sébastien est devenu tout grand et filiforme (Comment ça aucun rapport ?).

Quel est votre parcours, quelles sont vos influences artistiques ?

Voilà quarante ans que je fais l’artiste, j’ai commencé par le Conservatoire, une école de radio qui m’a laissé sans voix, un autre Conservatoire, plein de rôles et de costumes et de bravos sincères ou polis , 15 ans de tournée dans tous les Formule 1 de l’ Hexagone, 15 ans pour m’en remettre, et puis «un jour de gloire est arrivé», j’ai cette chance et cet encouragement d’être lauréat du prix Beaumarchais SACD pour mon premier livre « Tristan Fantillage », parce que oui, en cachette, j’écris mais sans le dire.

Je gonfle davantage des chevilles en étant Lauréat du TNJP de Strasbourg - du Prix Paris Jeune Talent et du Comité des Auteurs en Languedoc. Mais je redescends très vite en découvrant les ventes du livre, et l’indifférence générale. L’humilité s’impose d’elle même, et c’est très bien comme ça (rire).

Je continue, quoiqu’il en soit, je développe des créations en littérature et en théâtre - Je suis publié aux Editions DOMENS et SYEL, j’adapte, je met en scène mes écrits pour le théâtre, je refais le comédien quand bon me semble, et, en parallèle, je joue du mieux que je peux le « Chargé des relations publiques au Théâtre de Pézenas" pour payer à mon chat Alf les émincés à la crevette Péruvienne, sur son lit de carottes de Corée du nord, qu’il aime tant.

Je suis actuellement en pleine écriture de mon troisième livre. Voilà pour mon EGOgraphie !

Quel est votre style, comment le décririez vous ? A quoi le reconnaît-on ?

Une folie Littéraire, imaginaire, un livre pour adulte (pas du tout pour les enfants) mais dont l’enfant intérieur est très vivant, présent, essentiel. Un univers singulier, hors des sentiers battus, une quatrième dimension jubilatoire et noire, une plume douce et tranchante à la fois qui dérangera les conventionnels mais qui plaira aux lecteurs en quête de sensations nouvelles. Une étrange création, entre littérature, poésie et humour. C’était surtout mon pari, mon désir, ma grande envie. Je travaille pour y parvenir, espérons que j’y parvienne à peu près bien.

OSCAR est un autoportrait qui n’a rien à voir avec la réalité. Je l’ai écrit sous un masque, mais cette histoire faussement vraie n’est pas pour autant un mensonge. Loin de là. C’était le plus sûr moyen de tout dire sans offenser la pudeur, ni trahir les secrets qu’il faut respecter. Aborder des sujets graves et sensibles sous l’angle de l’absurde et de l’ironie. OSCAR, c’est mon second livre. Sonder les profondeurs avec légèreté, une galerie de personnages et de situations absurdes mais pleines de sens, d’esprit, de rire, de finesse, je l’espère.

J’aime le théâtre, la comédie, la littérature et la poésie. Pourquoi ne pas les réunir et vous proposer un univers singulier, hors des sentiers battus ? Les influences et l’esprit réunis dans ce texte sont ceux de Tim Burton « l’enfant huître » / « L’étrange noël de monsieur Jack », Bill Watterson « Calvin et Hobbes », François Morel « Moeuh », Jean Teulé « Le magasin des suicides » ou encore Luc Dietrich « Le bonheur des tristes ». Rechercher et créer cette même audace, ce même courage de mettre sur papier une histoire dingue et de faire croire au lecteur que cela aurait pu se passer dans la vraie vie... après tout qu'est ce que la normalité ? Qui la définit ?

Il m’est ici demandé d’écrire une note d’intention. Très bien.
Mon intention en écrivant ce livre est de sauver un auteur mais bien plus que cela… Sauver également, je m’y engage si vous me soutenez, un chaton maltraité, une licorne dépressive et 3 dauphins anorexiques. De plus, la mère de Bambi ne mourra plus et Panpan le lapin tuera le chasseur à la fin...

Promis ! Je vous remercie et je vous espère, très prochainement, « lecteur en apesanteur » dans mon univers.

Oeuvre(s) chez Editions SYEL

« OSCAR » de Sébastien Miro aux Editions SYEL, illustrations de Sébastien Spagnolo.

« Je suis né squelette. Oscar, sans chair et sans peau mais à fleur de peau. Une anomalie en quête perpétuelle du sens dessus dessous de sa vie. Voici mon histoire. »

De sa naissance à sa mort, Oscar se raconte avec fantaisie et sensibilité, sous forme de petits chapitres déconcertants, métaphores amusantes et émouvantes pour narrer un destin étrange, hors du commun. Entre humour, poésie, ironie et mélancolie.