27
Novembre
2017

Cher père Noël...

Bonjour Jessy et Luca. Vous allez aujourd’hui nous présenter votre récente collaboration qui convient parfaitement à la saison : Désolé ! Père Noël.

Dans un premier temps, Jessy, en tant qu’auteur, pouvez-vous nous résumer l’histoire ?

Il s'agit d'une lettre qu'un petit garnement, Léo, adresse au Père Noël pour lui confier toutes les bêtises qu'il a faites durant l'année. Il a un animal de compagnie, un lapin nain nommé Pitou, qu'il considère comme son meilleur ami et qui le suit (souvent malgré lui) dans tous ses mauvais tours. Il faut dire que Pitou est souvent embêté par le chat de la voisine et, s'il y a bien une chose que Léo ne supporte pas, c'est qu'on s'en prenne à son ami ! Évidemment, on ne peut pas tout avouer au Père Noël si l'on souhaite obtenir des cadeaux, alors il rature souvent ce qu'il écrit pour diminuer l'importance de ses bêtises.

Comment vous est venue l’idée de présenter la narration sous forme de lettre au Père Noël ?

On a tous un jour écrit au Père Noël et on a tous été un enfant plus ou moins sage. L'idée m'est venue lorsque je travaillais pour une entreprise privée. Nos supérieurs nous avaient proposé d'écrire une lettre au Père Noël lors d'un challenge... C'est comme ça que Léo est né. Je voulais écrire une lettre originale et amusante car, admettons-le, il n'existe pas d'enfant entièrement sage et, si c'était le cas, ils seraient d'un parfait ennui ! La lettre a beaucoup plu et mes responsables avaient voulu que je la lise devant la centaine d'employés. Plus tard, j'ai décidé de la reprendre, la remanier afin de la proposer aux éditeurs. J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler cette lettre !

Les bêtises racontées par Léo sont-elles tirées d’expériences personnelles ?

Ah ! Ah ! Oui et non... Léo et moi avons quelques traits de notre personnalité qui sont assez similaires. Je dois bien l'admettre, je n'étais pas toujours très sage et j'entretenais une relation fusionnelle avec mes animaux de compagnie que je considérais comme mes amis les plus proches. J'avais une chienne qui me suivait dans mes moindres déplacements. Nous étions toujours ensemble, si bien que cela amusait tous nos voisins ! Quand je partais à l'école, je devais m'assurer qu'elle ne s'échappât pas de notre maison car, parfois, je la voyais me rejoindre dans le bus ou, quand elle n'était pas assez rapide, poursuivre le véhicule sur plusieurs centaines de mètres !

Même si j'ai fait beaucoup de bêtises, j'ose espérer qu'elles n'étaient pas aussi importantes et fréquentes que celles de Léo. Mes parents ne seraient sans doute pas d'accord, mais Léo dirait que ces derniers ont toujours tendance à tout dramatiser...

Luca, il s’agit de votre premier livre illustré aux Editions SYEL. Comment s’est déroulée l’expérience avec Jessy ?

J’étais très content de travailler avec Jessy : depuis le départ notre collaboration est basée sur la confiance réciproque et sur le désir de raconter au mieux la jolie histoire de la lettre de Leo au Père Noel. J’ai ressenti son soutien et son appui même lorsque les choix d’illustration s’éloignaient un peu de la trame d’origine. Cela a été très enrichissant et motivant.

Est-ce l’esprit de Noël, l’espiègle Léo ou simplement l’histoire qui vous a séduit ?

A la lecture des toutes premières pages, j’ai très vite été conquis par le ton humoristique du récit et le caractère impertinent et attachant de Leo. J’ai adoré son esprit vif, créatif, farceur et plutôt espiègle, en effet. Mais aussi la maladresse de ses tentatives de dissimulation et son besoin malgré tout, de paraitre un gentil petit garçon comme les autres.

Comment caractériseriez-vous votre style graphique dans cet ouvrage ?

Pour le style graphique j’ai cherché à rester sur le même ton que l’histoire : à la fois rigolo (joyeux ?), simple, coloré, léger, amusant et un tantinet malicieux.

Dans tous les cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à imaginer les différentes bêtises de Leo et, ensuite, à les mettre en image. En les illustrant j’étais un peu, moi aussi, comme un petit garçon qui s’amuse et joue à chaque planche à faire une nouvelle bêtise en espérant divertir la galerie.

Merci à vous deux.

Partager sur